Historique du lieu

1290 Les Dominicaines s’établissent à Aix.

1377 Transfert des Dominicaines au faubourg Naurabet (rue Mignet actuelle). La ville accorde l’autorisation de construire un nouveau monastère.

1501 L’église définitive est consacrée. Elle est dédiée à Saint-Barthélémy ainsi que le couvent.

A la fin du 17ème siècle les soeurs sont 69 dans la communauté.

A la Révolution L’église et le couvent sont vendus comme biens nationaux.


Le couvent des Dominicaines
Notre-Dame-de-Nazareth – rue Mignet

Le monastère des Dominicaines dites Dames de Saint-Barthélémy était construit au faubourg Naurabet qui fut intégré à la ville en 1400.

C’est le Comte de Provence, Charles II, qui fut le fondateur du couvent Notre-Dame-de-Nazareth, plus tard appelé Saint-Barthélémy.

Il offrit d’abord l’hospitalité aux Dominicaines avant de les installer hors les murs de la ville sur un terrain dit enclos de Saint-Antoine. Les traces de ce monastère peuvent encore se voir en descendant la rue Mignet. Au carrefour de la rue Suffren, on aperçoit les nervures d’une porte d’église, plus bas, les traces d’un portail.

Au 7ter de la rue Mignet, un centre culturel consacré à l’Espagne comprenant un espace boutique et un espace activités, est installé dans les vestiges du cloître.

A l’emplacement du couvent se trouvait une autre communauté : les Frères Sachets dont on sait qu’ils sont arrivés vers 1250.

Leur nom vient du sac qu’ils revêtaient : « leis frairés ensacats. » Ils s’étaient donnés pour mission de soustraire de la débauche les femmes de mauvaise vie. En 1274, les Sachets furent supprimés par le Concile de Lyon.

« Sur les traces de nos couvents »
Atelier du Patrimoine – ville d’Aix-en-Provence – sept 2005